Implanté directement au sein d’Airparif, notre laboratoire de chimie, le LASAIR (Laboratoire d'Analyses pour la Surveillance de l'Air Interrégional) réalise les analyses de polluants gazeux et particulaires issus de capteurs passifs, actifs et de filtres. Il nous offre une grande souplesse quant aux délais de résultats et une expertise approfondie.
Soucieux de garantir une qualité dans ses prestations, le Laboratoire d'Analyse d’Airparif est accrédité par le COFRAC (Comité français d'accréditation) selon la norme NF EN ISO/CEI 17025.

10 000

analyses par an

5

techniques analytiques

4

personnes à votre écoute

Un peu d'histoire

C’est en 2000 que se crée le laboratoire d’analyses d’Airparif. Suite à des campagnes de mesure de grande ampleur, il est apparu nécessaire de répondre aux besoins de la structure : développer son propre laboratoire. 
Et depuis cette aventure humaine se poursuit. Le laboratoire de chimie, équipé des technologies les plus modernes, offre une large gamme  d’analyses de différents polluants en air extérieur et en air intérieur. Il permet une plus grande réactivité dans la réalisation des analyses et une optimisation des coûts. Il a ouvert ses prestations aux Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA) en 2006 en se nommant le LASAIR : Laboratoire d'Analyse pour la Surveillance de l'Air Inter-Régional. Depuis 2013, ses prestations se sont ouvertes plus largement afin de répondre aux sollicitations de plus en plus nombreuses. Les méthodes d’analyses en usage au LASAIR ont été mises au point par une équipe expérimentée et compétente, aujourd’hui constituée de 4 personnes.  
 

Rôles du Laboratoire

Développer, analyser, valider et conseiller font partie intégrante de notre métier.  
Le LASAIR réalise les analyses des capteurs passifs, actifs et de filtres d'Airparif, pour des prélèvements en air ambiant et en air intérieur. Il effectue également des analyses pour 16 autres réseaux français partenaires, Ainsi, de nombreuses AASQA (Associations agréées de surveillance de la qualité de l'air) nous font confiance.
L’emploi systématique des tubes passifs a pris un essor important tant sur le plan de la surveillance réglementaire sur des sites fixes que lors de campagnes de mesure qu’elles soient à grande échelle, avec plusieurs centaines de points de mesure équipés de ce matériel de prélèvement simple d’utilisation, ou plus locales lors d’études d’impact par exemple d’infracteurs routières. Ce type de mesure associé à des outils statistiques ou de modélisation permet, entre autre, d’élaborer des cartes de pollution, localement plus précise, qui sont devenues incontournables à la surveillance de la qualité de l’air. Des campagnes de mesure de grande ampleur ont également été menées au-delà des frontières dans le cadre de partenariats de coopération de la région Ile-de-France.
Ces dernières années, les prélèvements passifs sont également utilisés en parallèle de micro-capteurs largement déployés mais dont la sensibilité peut diminuer dans le temps, afin de garantir la qualité des mesures de ces derniers.

Prestations analytiques du laboratoire :

  • Les BTEX (benzène, toluène, éthylbenzène et xylènes) qui sont des composés organiques volatils (COV). Le benzène est classé cancérogène, il est principalement émis par le trafic routier et plus particulièrement les deux-roues motorisés. Ils sont analysés par thermo-désorption suivi d’une séparation en chromatographie gazeuse avec détection en FID ou MS (ATD-GC-FID/MS).
  • Le NO2 (dioxyde d’azote). C’est un polluant indicateur des activités de combustion, notamment le trafic routier. Il est analysé par spectrométrie dans le visible.
  • Les aldéhydes (formaldéhyde, acétaldéhyde, propanal, butanal, benzaldéhyde, isopentanal, pentanal, hexanal) qui sont des composés organiques volatils (COV). Le formaldéhyde est classé cancérogène, il est principalement émis en air intérieur. Les aldéhydes sont analysés par chromatographie liquide haute performance (HPLC).
  • L’EC/OC carbone élémentaire et le carbone organique présent dans les particules de l’air. Ces composés sont mesurés par un analyseur thermo-optique en appliquant la méthode européenne EUSAAR2.
  • Le NH3 (ammoniac). Les émissions d'ammoniac sont issues principalement des activités agricoles.

Un laboratoire accrédité par COFRAC

Le LASAIR est accrédité par le COFRAC depuis 2010 et sans discontinuité, afin de garantir en permanence des résultats de qualité et d'apporter le plus haut niveau de satisfaction à ses clients. Le LASAIR participe chaque année à des Comparaison Inter-Laboratoires (CIL) avec des laboratoires nationaux et internationaux, garantissant ainsi un maintien de sa qualité. 

Le laboratoire est accrédité par le COFRAC selon la norme ISO/CEI 17025 Section Laboratoires pour :

  • L'analyse physico-chimique en air ambiant du Benzène.
  • L'analyse physico-chimique en air intérieur du Benzène et du Formaldéhyde (HP Env et dans les ERP selon le LAB REF 30).

Notre savoir-faire

Tout au long de l’année, le laboratoire réalise des essais en parallèle de campagnes ou entreprend ses propres essais afin d’améliorer ses connaissances sur les capteurs.

Quelques exemples :

  • test de capteurs passif NO2 et validation de la méthode pour de très courte exposition individuelle pour des prélèvements lors des trajets en transports en commun,
  • mise en place d’un essai de détermination de fin de vie des capteurs benzène actifs,
  • comparaison de types de  tubes (tube axial, badge, tubes remplis de différents adsorbants..),
  • essais de membrane afin de diminuer les perturbations du flux d’air à l’entrée du tube sur les sites trafic …

De part nos compétences analytiques, le laboratoire gère également les laboratoires sous-traitants d'Airparif qui réalisent les analyses des polluants ci-dessous, ainsi que la validation des données produites :

Par ailleurs l’équipe a une grande compétence dans la gestion des capteurs, l'organisation des tournées d'installation des capteurs sur site et la formation du personnel pour laquelle elle est sollicitée. Cette expérience sur le prélèvement nous permet de conseiller et d’accompagner l'utilisateur.

Évolution du parc analytique

Déjà équipé de spectrophotomètre UV-visible, de chromatographie liquide haute performance et de Thermodésorbeur/GC-FID, le laboratoire s'est équipé en 2014 du dernier modèle d'analyseur pour la mesure des composés organiques volatiles incluant les BTEX, avec une double détection FID/MS permettant de garantir la quantification et la qualification des composés.
Les particules ont des effets néfastes sur la qualité de l’air, et sur la santé. Caractériser ces particules reste un enjeu majeur pour Airparif, c’est pour cette raison qu’en 2017, le laboratoire s’est doté d’un analyseur thermo-optique pour la mesure des carbones élémentaire et organique prélevés (EC/OC) sur filtre.
 

 

Nos collaborations

Afin de renforcer les échanges techniques et la veille technologique au sein du laboratoire, le LASAIR participe à de nombreux échanges avec d'autres experts, notamment à travers les groupes de travail du LCSQA (INERIS, LNE, IMT Douai) et du groupe AFNOR/X43I sur l’air intérieur.