Titre Les membres d'Airparif

Conformément à la loi sur l'Air du 30 décembre 1996, Airparif regroupe au sein de son assemblée quatre collèges réunissant les différents acteurs impliqués dans les problèmes de pollution de l'air.

Qui sont-ils ?
  • Des représentants de l’État : le Préfet de la région Île-de-France, le Préfet de Police de Paris, la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l’Énergie d’Île-de-France (DRIEE-IF), le Service Énergie, Climat, Véhicules de la DRIEE-IF, la Direction Générale de l’Agence Régionale de Santé Île-de-France (ARS), la Direction des Transports et de la Protection des Personnes de la Préfecture de Police, la Direction Régionale et interdépartementale de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Forêts (DRIAAF), la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement (DRIEA), la Direction Régionale Île-de-France de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), la Direction de la Sécurité de l’Aviation Civile Nord ;

  • Des collectivités territoriales d’Île-de-France : le Conseil régional d’Île-de-France, le département de Paris, les Conseils généraux de l’Essonne, de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, du Val-d’Oise, des Yvelines, le Syctom de l’agglomération parisienne (Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères), le Syndicat des Transports
    d’Île-de-France (STIF) et la Communauté d’agglomération Terres de France ;

  • Des acteurs économiques : d’une part, 93 établissements industriels de la région, gestionnaires de sources fixes, regroupés dans l'association Airasif et, d’autre part, des représentants des activités liées au secteur des transports (le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles, la RATP, Aéroports de Paris, SNCF Logistics, Ports de Paris et SNCF Direction des gares transiliennes) ;

  • Des associations et des personnalités qualifiées :

  • - la Fédération agréée des associations de protection de l’environnement de la région Île-de-France : France Nature Environnement ;
    - l’association Les Amis de la Terre Paris ;
    - l’association RESPIRE ;
    - deux associations régionales de consommateurs : le Conseil National des Associations Familiales Laïques (CNAFAL) et l’Union Fédérale des Consommateurs « Que Choisir ? Île-de-France» ;
    - des représentants des professions de santé : l’Union Régionale des Professionnels de Santé Médecins libéraux d’Île-de-France, le Conseil de l’Ordre des Pharmaciens de la Région Île-de-France, l’Observatoire Régional de la Santé en Île-de-France (ORS), l’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique (APPA) ;
    - et les personnalités qualifiées suivantes : le directeur du Laboratoire Central de la Préfecture de Police (LCPP), le directeur du Laboratoire d'Hygiène de la Ville de Paris (LHVP), le président du Conseil Économique, Social et Environnemental Régional, le président du Centre Interprofessionnel Technique d'Études de la Pollution Atmosphérique (CITEPA), le directeur de la direction interrégionale Île-de-France/Centre de MÉTÉO FRANCE, Valérie Gros du Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE), Christian Seigneur du CEREA, Dominique Gombert de l’ANSES et Jean-Félix Bernard.

L'association est présidée par M. Jean-Félix Bernard.

Quel est leur rôle ?
logo Fédération Atmo

Ces différentes entités décident ensemble de l'orientation de la politique de surveillance. Plus d'une trentaine de structures régionales comparables à Airparif assurent la surveillance de la qualité de l'air en France.
La dimension régionale est la plupart du temps retenue, s'avérant un minimum à l'appréhension des phénomènes de pollution atmosphérique de grandes ampleur qui ne connaissent aucune frontière administrative.
Ces differents organismes de surveillance sont regroupés au sein de la fédération Atmo-France.