détail d'une actualité Épisode de pollution à l’ozone du 21 juin 2017

Le mercredi 21 juin 2017

L’Île-de-France subit actuellement un épisode de pollution de l’air dû à des niveaux soutenus d’ozone (O3). Les niveaux devraient continuer à monter aujourd’hui avec un potentiel dépassement du seuil d’alerte (des concentrations horaires maximales  prévues en fin d’après-midi entre 220 et 250µg/m3). Les niveaux devraient s’améliorer pour la journée de jeudi mais toujours au-delà du seuil d’information. À noter également qu’en proximité direct au trafic routier, l’exposition au dioxyde d’azote (NO2) est très importante.

Cartes de l'évolution de l'épisode

L’ozone est un polluant dit « secondaire », c’est-à-dire qu’il n’est pas rejeté directement dans l’atmosphère (au niveau d’un pot d’échappement ou d’une cheminée) mais issu de la transformation chimique d’autres polluants : les oxydes d’azote (NOx) et les Composés Organiques Volatils (COV) réagissent ensemble en cas de fortes chaleurs et d’ensoleillement important pour former de l’ozone.

En Île-de-France, les oxydes d’azote (NOx) sont majoritairement émis par le trafic routier tandis que les COV proviennent de plusieurs sources et principalement : des industries, des solvants et peintures, du trafic routier (majoritairement des deux roues) et de la végétation.

Illustration du processus de formation de l'ozone

Les effets de la pollution à l’ozone sont multiples et concernent différents éléments : la santé, la végétation, les bâtiments, le climat.

Pour des informations plus détaillées, un dossier ozone est consultable sur notre site.

 


Se protéger lors d’un épisode de pollution
 

En cas d’épisode à l’ozone, il est recommandé de prévoir des activités physiques et l’aération des lieux de vie plutôt dans la matinée, car l’ozone se forme surtout l’après-midi lorsque l’ensoleillement est maximal.

Pour les personnes vulnérables et sensibles en cas de dépassement du seuil d’information :
• Limiter les sorties durant l'après-midi

• Limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ; celles à l'intérieur peuvent être maintenues

Le Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France a émis, en novembre 2014, un avis relatif aux conduites à tenir lors des épisodes de pollution atmosphérique.

L’ARS émet des recommandations sanitaires aux personnes vulnérables, sensibles et à la population générale basées sur l’arrêté du 20 août 2014 relatif aux recommandations sanitaires en vue de prévenir les effets de la pollution de l’air sur la santé.


 

Mesures de restriction :

Les mesures d’urgence décidées par la Préfecture de Police concernent notamment le trafic routier et les industriels. Voir site de la préfecture : https://t.co/KNDTkXzkxo

Des mesures complémentaires sont prises dans certaines villes, telles que la gratuité du stationnement résidentiel.

Le STIF met en place dès jeudi "forfait journalier antipollution", un titre de transport à tarif réduit valable pour la journée et sur l’ensemble de l’Île-de-France.

Impact théorique de la circulation différenciée

Plus d’information :



Accès aux anciennes actualités d’Airparif